COMMENT CUISINNER LE POISSON A MAYOTTE ?

Comment les Mahorais cuisinent-ils le poisson ?

Mayotte possède un magnifique lagon avec une double barrière de corail, on peut faire des plongées tout en observant les différentes espèces de poissons comestibles ou pas. Mais malheureusement, cette richesse est menacée et doit faire face à de nombreux défis.

À quelques pas des ports de pêche, on peut observer  des commerçants avec des produits frais. À savoir que 70% du poisson consommé sur le département est acheté sur les marchés qui se tiennent au bord de la route.

Ces poissons sont ensuite amenés en cuisine pour être mijotés de différentes façons.

LE POISSON FRIT

Pour cuisiner le poisson frit: il suffit d’écraser plusieurs épices ensemble,  d’assaisonner le poisson et enfin de le faire frire dans de l’huile très chaude.

Les Mahorais aiment faire frire leur poisson pour ensuite le mélanger avec les brèdes.

Spécialité de la cuisine mahoraise, le kakamoukou est un plat très populaire à Mayotte. Cette soupe de poisson est assaisonnée avec plusieurs épices. 

Ce plat très facile à cuisiner, consiste à faire mijoter le poisson en ajoutant des ingrédients tels que du citron vert, du sel,du safran, des oignons, de l’ail.

La plupart du temps , on retrouve le poisson frit  sur la table accompagné des bananes frites , ou du riz et la brède moringa. 

LE KAKAMOUKOU : spécialité mahoraise

Pour la recette du kakamoukou ,il est idéal de choisir  les poissons à chair tendre comme le vivaneau , le mérou , le capitaine , le perroquet ou encore le barracuda… 

Le kakamoukou peut être servi avec de la banane verte , du manioc , des songes ou même du riz. 

Évidemment ce plat est très riche  en saveur. Donc, n’hésitez pas à le réaliser , c’est un vrai délice ! 

LE POISSON AU LAIT DE COCO

Le poisson au lait de coco se cuisine de moins en moins à Mayotte, mais lorsque celui-ci est réalisé, on ne peut résister aux bons parfums des saveurs qui s’échappent de la marmite.  

Le poisson au coco reste un plat très facile et rapide, car il demande peu d’ingrédients et peu de temps de cuisson. 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :